Qu’est ce que le home staging ?

L’immobilier est un secteur très rentable. Toutefois, compte tenu de la rigidité et de l’énorme affluence dans ce domaine, il est désormais difficile pour un propriétaire immobilier de facilement vendre son bien. Pour pallier cela, le home staging est une technique à privilégier. Le présent article renseigne à son sujet et sa mise en œuvre.

Définition du home staging

Encore appelé « valorisation immobilière » en français, le home staging consiste tout simplement à ajouter de la valeur à son logement afin de maximiser les chances de le vendre à un client potentiel. Ainsi, il s’agira d’augmenter la valeur du bien immobilier par de la décoration ou un réaménagement en créant un cadre qui plaît directement à l’acheteur. Cela permettra de le vendre à un prix qui avantage le propriétaire. L’idée centrale, c’est de tout faire pour « mettre en scène » la maison.

L’avantage de cette technique réside dans le fait qu’elle aide à liquider le bien rapidement si tout se fait dans les règles. À cet effet, d’après certains experts, le home staging réduit le temps de vente du logement de 19,5 jours contrairement au temps moyen de 127 jours.

Quelles sont les démarches du home staging ?

Habituellement, la première étape se traduit par une étude ou un sondage de la résidence. On passe à une prospection de l’aspect présent de la maison, des atouts dont elle dispose, et les endroits qui subiront une modification ou non.

Ensuite vient le moment de la standardisation du logis qui consiste à rendre anodin le décor pour le rendre susceptible d’attirer et de séduire tout visiteur potentiel. Il faut faire attention à ce que les traits décoratifs du propriétaire ne se fassent pas remarquer par le client. Il urge donc de supprimer tout objet décoratif personnalisé comme les photos de famille ou posters, souvenirs de vacances, etc.

Après cela, il faut débarrasser l’habitat de tout ce qui pourrait encombrer. Cela consiste à retirer les étagères et les meubles qui sont de trop. L’objectif, c’est de libérer de l’espace afin d’alléger les pièces.

Le nettoyage de la maison doit se faire de fond en comble. L’aspect propreté est tout aussi déterminant que les autres. L’acquéreur voudra sûrement évaluer le degré de salubrité du domicile. Il est important d’éviter de laisser traîner de la poussière ou des saletés surtout dans les endroits comme la cuisine ou certains endroits peu probables. Il importe donc de décrasser la cuisine, la salle de bain, la cheminée, etc.

Combien ça coute de faire appel à un architecte d’intérieur ?

Quel style adopter ?

La coordination du style du studio est aussi à prendre en compte, car c’est elle qui joue juste après l’aspect décoration. Il importe donc de s’abstenir d’assembler des couleurs qui ne vont pas de pair, ou des meubles qui ne se marient pas aux décorations ou au thème de déco du studio.

Par exemple, l’harmonie est à privilégier pour le choix du carrelage du sol et de la peinture ou du revêtement mural afin de ne pas rendre l’un moins perceptible que l’autre. Pour ce faire, les meubles entièrement cirés ou entièrement peints sont recommandables.

Le home staging s’achève par les petites réparations dans l’habitation :

  • changer une ampoule défaillante ;
  • refermer un trou dans un mur ;
  • dissimuler un fil électrique qui déborde ; et
  • remplacer un poignet défectueux.

Il est capital de ne rien omettre en inspectant le bâtiment de fond en comble pour recenser tous ses défauts. Un client qui pénètre une maison impeccable, c’est de la bonne publicité pour le vendeur.

Le home staging : combien ça coûte ?

Le taux du home staging dépend des ressources employées et des besoins en rénovation. En général, l’activité au complet représente 0,5 et 4 % du prix de vente de la maison. L’idéal est de ne pas excéder les 2 %.

En outre, d’autres tarifs sont à prendre en considération :

  • la formation à partir de 100 euros ; et
  • le service évaluation appuie et conseil entre 100 et 500 euros